L'expérience du sur-mesure autrement

Dans les coulisses de la robe de Perrine

Dans les coulisses de la création de la robe de Perrine

Le choix de la robe de Mariée, quoiqu’on en dise, est un essentiel pour ce jour important. Se sentir belle, voire la plus belle, rayonner fait partie de cet instant magique et unique

Lors de mon premier Pop-up store en avril , mon amie d’enfance Perrine me rend visite et me fait une demande très spéciale …

Elle se marie à la mairie le 18 mai et n’a toujours pas sa robe. Elle adore mon concept et a envie de tenter l’expérience du sur-mesure car l’occasion est toute à fait propice.

J’accepte ce challenge de taille (étant donné que c’est ma première robe de mariée). Je me sens grisée par la nouvelle car je suis touchée de sa confiance et de son entrain 🙂

Chez Panachées, l’expérience sur-mesure se déroule en 3 RDVs clés qui vont permettre de jalonner la création de la robe :

– RDV 1 : Prise de mesure et du besoin

– RDV 2 : Essayage de la toile et validation du modèle

– RDV3 : Essayage de la robe

RDV 1 : Connaitre son corps et upcycler

Lors du premier RDV, la première étape est la prise de mesure pour évaluer la morphologie de la personne et parfois lui faire prendre conscience de son corps.

Perrine est grande, fine et élancée. Elle a un tour de sein fin et une taille très marquée. Ces jambes sont allongées.

Ces épaules sont alignées à son bassin et sa taille est très marquée : elle forme un joli sablier.

Pour ce type de silhouette, je marquerai la taille et mettrai les jambes en valeur avec une jupe assez courte pour donner un effet jambes whaou.

Un décolleté plongeant est tout à fait envisageable sans donner d’effet vulgaire à la tenue.

Lors de la deuxième partie du RDV, je pose pas mal de questions pour comprendre son style, ses habitudes vestimentaires et je lui demande également quel modèle de de robe elle désire porter.

Le book de création que j’ai imaginé, permet de nous guider dans ce processus de création et de valider ou invalider les différentes parties de la robe (col, manches, longueur…)

Je lui fais toucher quelques matières en privilégiant toujours celles qui sont naturelles (coton, soie, lin…). Cela lui permet de choisir les tons de blancs et le niveau de fluidité des matières.

Perrine craque pour une crêpe de soie blanche hyper fluide mais hésite avec une nappe en broderie anglaise que j’ai chiné.

En fouillant dans son placard, Perrine retrouve une robe à elle rose poudrée que l’on va pouvoir upcycler.

Bon c’est du polyester mais j’aime l’effet d’armure rayé, ton sur ton, en relief avec un touché satiné. La robe dispose d’une très belle doublure en viscose blanc cassé toute douce et également de jolis petits boutons recouverts.

A ce moment là, je ne sais pas exactement quoi en faire mais je suis confiante 🙂

Le cache coeur, la valeur sûre

Me voilà repartie avec ses mesures, ses envies et sa robe.

Je croque plusieurs modèles sur un bout de carnet. J’hésite entre le cache-coeur ou une robe droite.

Et puis je repense au joli détail du chemisier de mon amie Laurie avec le plastron à l’épaule.

Je trouve quand même que le crêpe de soie incroyable, fluide et doux, blanc qui donnerait un mariage parfait avec le poudré de sa robe d’origine.

La robe de Perrine est épurée mais sophistiquée :

  • Un plastron rose poudré (que je récupère du manchon de la robe d’origine) épouse l’épaule et la fronce afin de la marquer et de donner un effet blousant à la robe
  • Le cache-cœur permet de jouer sur le drapé du crêpe de soie et d’obtenir un effet aérien.
  • Le dos possède une fente  et est maintenu au niveau du cou par un bouton (que je récupère des manches de la robe d’origine)
  • Des manches longues  en soie et étroites non doublées permettent de donner de la légèreté au niveau des bras
  • Une large ceinture marque la taille en plusieurs tours
  • Une jupe légèrement évasée vient donner un effet de modernité et allonge les jambes.

RDV 2 : la robe avant la robe

Perrine opte pour la robe cache-cœur et je peux donc m’atteler au patron et à la toile (et tout ça à ses mensurations!)

La toile, c’est la robe avant la robe, le prototype dans un tissu en toile de coton. Je n’en fais pas toujours mais vu que la matière est délicate et que le temps nous est compté, autant valider tout avant de toucher au vrai vêtement.

Nous nous retrouvons donc avec elle pour essayer la toile, l’ajuster et valider les derniers détails avant la découpe.

Cela se passe à merveille, la robe tombe parfaitement. On ajuste la longueur de jupe, la longueur des manches et on décide d’échancrer plus le dos pour donner un effet encore plus chic.

Je suis super contente parce que déjà le prototype plait beaucoup à Perrine et la rassure quand à son choix de modèle (avec une toile en coton rêche :))

Avant je ne savais pas ce qu'étais la minutie

Arrive la phase de la découpe de la matière. Je n’ai pas le droit à l’erreur. La soie est extrêmement volatile et électrostatique, du coup, il faut être extrêmement douce dans ses gestes et concentrée pour ne rien bouger.
Une robe en soie demande énormément de précision et de patience à l’ouvrage car le montage est assez complexe et les finitions doiventêtre parfaites car visibles de l’extérieur.

Par ailleurs, j’ai choisi de faire des finitions couture (couture anglaise, doublure, points à la main) pour donner de la sophistication au vêtement.

 

Petit à petit la robe prend forme sous mes yeux et quelle joie de voir le croquis prendre vie et corps.

L'essayage final que du bonheur

 

Les heures de travail sont largement récompensées par un essayage au top!

Déjà que la toile avait beaucoup plu à Perrine mais la robe sur son cintre a généré un cri de whaou de sa part que j’ai adoré !!!

Une fois la robe enfilée, la magie s’opère instantanément!! Hop une vraie princesse, une coupe parfaite avec sa morphologie et un sourire qui parle de lui-même. Je suis ravie du résultat et super excitée de voir la robe portée le jour J 🙂

 

Le challenge est réussi et je suis heureuse d’avoir mené à bien ce joli projet de robe.

 

Je vous laisse découvrir en image, les mariés sur leur 31 le jour J et la robe dans son contexte.

Si vous êtes curieux des étapes de réalisation d’une robe Panachées, et que vous aimeriez en savoir plus sur les détails un peu techniques,  je vous en parle très vite en image dans un prochain article ;)

 

Contactez moi
Partagez sur Facebook
Partagez sur Facebook
Suivez-moi sur Instagram
Envie vous aussi de vous faire plaisir avec une robe rien qu'à vous ?

Laisser un commentaire

Shopping cart

0

Votre panier est vide.